RSS

J’écris mon Secret Désir

12 May

20130512-224549.jpg

J’écris mon secret désir:

J’ai tenté de le défendre avec mes yeux,
Mais j’ai regardé autour de moi et j’étais au pied
du mur.
Le destin m’avait trouvé.

Ma côte est cassée,
Et je ne trouve personne pour me soigner.

Mon corps est frêle,
Et je ne vois devant moi aucun allègement.

Devant moi, la mer tumultueuse,
Le pays m’appelle encore.
Mais je vogue dans mon esprit.

Les impies m’ont assassiné dans ma maison.

Je rêve de quelqu’un qui me donnerait du
réconfort;
La nuit je ne peux pas dormir, dans ma bouche un
goût de bile.

Les larmes du désir d’un autre être m’affectent;
Ma poitrine ne peut accueillir l’immensité de
l’émotion.

Le Livre d’Allah me console,
Et atténue les peines que j’endure.
Le Livre d’Allah adoucit mes douleurs,
Bien qu’on lui a déclaré la guerre.

Je me tiens droit et souris à la figure de la misère.
Je suis satisfait.

Oh Père, dis à celui qui pleure,
“Ne m’oublie pas, comme je ne t’oublierai pas”
Il comprendra ma condition.

Et lorsque tu frôleras les choses familières de la vie –
Les tapis bédouins, les branches entrelacées,
Le vol des tourterelles –
Souviens toi de moi.

Je salue tous les frères,
Et prie pour que la paix accompagne les fidèles.
Je dis salam à Shwayman,
Et à tous ceux que j’aime,
Et à tous ceux qui me manquent.
N’oublie pas, prie Allah pour ceux aimés de moi.
Peut-être qu’Allah, dans Sa Grande Clémence, aura
pitié de moi.

Abdullah Majid Al Noaimi, former Guantanamo detainee

Read this poem in English

Advertisements
 
 

Tags: , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: